Campagne de dénigrement

A notre plus grand regret, nous nous voyons contraints d’ouvrir notre carnet avec ce titre: «Campagne de dénigrement» car, comme trop souvent, la volonté de construire affichée par certaines personnes fait naître de la frustration chez d’autres, engendrant chez ces dernières une ferme volonté de détruire, en l’occurrence en menant une campagne de dénigrement à l’égard des jeunes sapeurs-pompiers.

Samedi 16 janvier 2015, dans le cadre du rapport des commandants des SIS du district des Franches-Montagnes, nous avons en effet à nouveau eu écho, par l’intermédiaire de nos collègues de Saignelégier Sous leurs conseils nous nous expliquons par la présente, du fait qu’une campagne de dénigrement continuait d’être menée contre les JSP par une personne provenant du chef-lieu du district. Nous réfutons fermement les fausses allégations propagées par cette personne, allégations qui ont pour origine l’exercice JSP qui a eu lieu le 27 septembre 2014 à Montfaucon.

Les médisances colportées portent sur le fait que, lors d’une journée de formation des JSP de la vallée de Delémont organisée aux Franches-Montagnes, nous aurions fait dispenser de l’instruction par des personnes n’ayant pas les titres requis à cet effet.

Nous démentons formellement ces allégations. Il est d’ailleurs à noter que la personne qui est à l’origine de cette cabale menée à notre égard n’a aucune aptitude à juger de quoi que ce soit, ne serait-ce qu’en raison du fait qu’elle n’était pas présente lors de l’exercice en question. Cela signifie par conséquent qu’elle n’est absolument pas en mesure d’apprécier ce qui a été instruit et de quelle façon la matière enseignée a été dispensée. Nous tenons donc à souligner que les personnes issues du monde du secours (y compris au niveau professionnel) qui étaient présentes à nos côtés ce jour- là, peuvent parfaitement attester de l’excellent déroulement de la formation, de sa qualité et de son adéquation avec l’âge des participants.

Nous invitons de ce fait la population à ne pas donner suite aux ragots colportés et, en cas de doute, à s’informer directement auprès des cadres qui ont organisé cette journée de formation JSP et qui, contrairement à la personne qui est à l’origine des médisances, étaient bel et bien présents à Monfaucon le 27 septembre dernier.

Si cette cabale venait à persister, le comité JSP se réserve le droit de faire usage des voies juridiques. Nous ne laisserons en aucun cas les efforts que nous faisons en faveur de notre jeunesse être dénigrés de la sorte par une personne n’ayant aucune connaissance du monde sapeur-pompier, des réalités de l’intervention et de la législation en vigueur dans le domaine des secours.

Nous rappelons ici que le secours aux personnes est l’une des missions officiellement confiées aux sapeurs-pompiers, ce qui signifie que nous encadrons les formations dispensées dans ce contexte d’une façon stricte, précise et correspondant à un cadre bien défini. Nous n’avons donc pas à subir les critiques émanant de personnes dont les compétences ne sont pas avérées et qui s’expriment en totale méconnaissance de cause.

Nous tenons également à souligner le fait que, dans le domaine de l’instruction, nous sommes en droit de nous adjoindre les services de tous les formateurs reconnus et que, dans ce domaine, absolument rien ne nous oblige à passer par une organisation plutôt que par une autre.

De notre point de vue, cette campagne de dénigrement constitue une véritable atteinte à la Fédération des sapeurs-pompiers, à ses cadres qui s’engagent pour la relève dans les Services d’incendie et de secours et enfin à tous les jeunes sapeurs-pompiers incorporés, qui s’applique de manière passionnée à devenir les sapeurs-pompiers qui, demain, assureront la sécurité des habitants de ce canton. Nous déplorons le fait que de la jalousie, des frustrations et des mensonges puissent ainsi naître dans un domaine d’activité qui, selon nous, devrait être empreint d’altruisme et de sens citoyen. 


Cdt des JSP des Franches-Montagnes 

Premier-lieutenant Clément Péquignot

© me 2013